La classe II ou quand l’asymétrie s’en mêle !